Câbles emmêlés - Conseils et astuces pour le bureau et la maison

Ce problème existe depuis l'invention des appareils électriques : tous les accessoires disposent d'un câble qui permet de brancher l'appareil - et il est rare de trouver une prise à proximité. On retrouve donc des câbles interminables dans des conduites prévues à cet effet dans toutes les pièces de la maison, souvent avec des rallonges qui disposent de plusieurs prises. Le résultat ressemble souvent à un gros nid de câbles.

Ce n'est pas esthétique lorsque les câbles des appareils fixes tels que la télévision, la PlayStation ou la lampe sur pied sont cachés derrière les armoires ou sous le tapis. En ce qui concerne les appareils que l'on utilise ponctuellement, tels que l'aspirateur ou le fer à repasser, les industries les ont équipés d'un système de rangement du câble astucieux. En ce qui concerne le bureau, le nid de câbles constitue toujours un sujet de discussion. Il suffit de remplacer un appareil ou de le changer de place et les problèmes commencent, seul le stagiaire peut se lancer dans le domptage du nid de câbles qui prend les poussières et est recouvert de moutons et de cheveux sous le bureau, comme il se lancerait dans le dressage d'un cobra, le nœud coulant enfouit dans ce fatras de fils à trier.

La volonté de ranger tout cet enchevêtrement de câbles à la prochaine occasion ne se réalise que rarement - l'adage bien connu « loin des yeux, loin du cœur » s'applique également ici. En d'autres termes : s'il est possible de cacher le problème, on peut considérer qu'il est déjà à moitié résolu. Car tant que les câbles ne sont pas dans le champ de vision, il est également plus difficile de s'y prendre les pieds dedans. Car c'est le plus grand danger de ce sujet épineux : le risque de trébucher. Un câble qui pend au mauvais endroit sous le bureau ou qui traine sur le sol peut être littéralement arraché par le collaborateur qui se lève de son siège. Et une rallonge posée négligemment sur le sol peut également faire tomber un collègue plongé dans l'analyse d'un document.

Dans tous les cas: heureux celui qui a la chance de travailler dans une pièce bien ordonnée. Quelques trucs et astuces permettent d'établir un certain ordre de base - sans trop alléger le portefeuille. Bien entendu, de nombreuses entreprises proposent des solutions astucieuses en matière de câblage et tous ceux qui aménagent un bureau devraient aller jeter un coup œil dans le magasin de bricolage le plus proche.

Mais même le bureau entièrement câblé à la maison ou au travail peut être customisé avec quelques trucs et astuces.

Pince à linge, gouttière et rouleau de papier toilette

Si, outre les câbles d'alimentation, tout un tas de câbles pend encore librement sur votre lieu de travail, c'est cet endroit qui doit faire l'objet de toute votre attention. Dans ce genre d'endroit, outre les câbles d'alimentation, on trouve également les câbles de l'écran, de l'ordinateur, de l'imprimante et du scanner qui pendent derrière la table. Sur le bureau également, on trouve des disques durs externes, appareils photo, tablettes, smartphones et autres gadgets électriques avec des câbles USB, FireWire ou thunderbolt en masse.

Comme toujours, la première étape du rangement consiste à trier. Testez tranquillement tous les câbles un par un, et si le câble de l'imprimante ne sert plus à rien, n'hésitez pas à vous en débarrasser, chaque câble en moins est un pas en plus vers l'ordre. Ensuite, tout ce qui n'est pas indispensable sur le bureau doit disparaitre dans un tiroir. Afin d'éviter les nœuds de câbles gordiens, il convient de trouver un moyen d'enrouler les câbles sans les abîmer - un peu comme les cordes d'escalade. Attention : ne jamais tordre le câble, mais suivre le mouvement naturel de la matière, afin de ne pas abîmer, voire sectionner, les fibres conductrices qui se trouvent à l'intérieur.

Le recyclage peut constituer une solution astucieuse et bon marché pour ranger les câbles : le rouleau en carton que l'on trouve à l'intérieur des rouleaux de papier toilette dispose d'un potentiel de rangement considérable. Placer plusieurs rouleaux en carton dressés dans le tiroir afin de ranger les câbles dont vous ne vous servez pas, ce qui permet également d'avoir une vue d'ensemble claire et d'empêcher les nœuds. Sur la table, un autre objet de la vie quotidienne peut apporter de l'ordre : la pince à linge. Les chargeurs de smartphone gardent difficilement la forme qu'on leur a donnée en les enroulant, c'est pourquoi une pince à linge peut être utile. Autre possibilité d'utilisation : glisser le câble enroulé dans le petit trou, prévu au départ pour la corde à linge, et l'attacher au bord de la table. De cette façon, les câbles sont alignés proprement sur le bord de la table et restent à portée de main. Une troisième possibilité tout aussi bon marché que vous pouvez vous procurer au mètre dans les magasins de bricolage : gouttières, chéneaux ou tuyaux d'écoulement coupés en deux à fixer sur la face arrière du bureau pour qu'ils hébergent les câbles en toute sécurité et à distance du sol.

Serre-câbles et conduits à câbles

Si le bureau est au milieu de la pièce et non contre un mur, les câbles d'alimentation qui pendent jusqu'à terre peuvent devenir un problème. La solution la plus facile est très certainement d'utiliser des serre-câbles pour les regrouper en un faisceau de câbles qui va du bureau à la multiprise. Il est également possible d'installer et de fixer une multiprise, de préférence avec un interrupteur on/off, derrière l'écran d'ordinateur ou de l'imprimante. De cette façon, seul un câble d'alimentation va jusqu'à la prise. Vous pouvez remplacer les serre-câbles par un conduit de câbles. Cela ressemble à un tuyau d'aspirateur, mais avec une fente tout le long qui peut accueillir un certain nombre de câbles plus ou moins grand en fonction du diamètre. Il existe une solution plus coûteuse qui consiste à opter pour un tube en spirale professionnel disponible dans les magasins spécialisés qui permet d'apporter une stabilité plus élevée à la structure.

Boîtes à câbles

Les nouvelles boîtes à câbles de fabricants renommés sont plus élégantes et permettent de cacher les nids de câbles inesthétiques. Cela explique le large choix de boîtes, coffres, coffrets et mêmes tonneaux pour câbles disponibles. Les prix varient entre 5 et 500 euros, en fonction du design. Le principe est toujours le même : tous les câbles d'alimentation sont insérés dans la boîte à travers une fente ou un trou prévu à cet effet et ensuite branchés à une ou plusieurs multiprises. De l'autre côté, un câble d'alimentation principal alimente tout l'équipement électrique du bureau. En outre, il est aisé de fabriquer une boîte à câbles soi-même avec un peu d'habileté manuelle à partir d'une boîte en carton ou d'un coffret en bois, par exemple. Toutefois, il faut faire attention à un détail : selon l'état de l'installation électrique de la maison, il est possible qu'un fusible saute lorsque la charge à une prise est trop importante. En fonction du nombre d'appareils électriques présents dans le bureau, il est parfois plus sage de répartir la charge sur deux prises indépendantes l'une de l'autre.

Goulottes à câbles

Même s'il n'y a qu'un câble d'alimentation ou un fil lié à la table qui pend vers le sol : souvent, c'est juste à l'endroit où on aurait besoin d'une prise qu'il n'y en a pas au mur. Dès lors, nous sommes obligés d'utiliser à nouveau un câble. Les personnes qui ont un système surround, ou une installation Hifi avec deux boitiers satellites et un subwoofer à la maison connaissent bien ce problème : être obligé de déposer des câbles interminables au sol le long des murs de la pièce. La « goulotte de câbles » constitue la solution. Il y a la version classique, blanche, où plusieurs câbles sont cachés dans une sorte de rail, sous un couvercle en plastique, le long du mur. Il revient à chacun de décider si le conduit en plastique blanc est plus élégant ou non que le câble seul. La goulotte de câbles est toujours plus jolie lorsqu'elle remplit une deuxième fonction - comme une baguette ornementale, par exemple. Un large choix de ce type de modèles est disponible dans les magasins de bricolage et avec un peu de chance, ils peuvent correspondre aux suspensions-plinthes actuelles de votre maison. Derrière, les câbles passent discrètement du point A au point B - dans certaines maisons, surtout les anciens bâtiments, il existe également des plinthes murales opulentes sur le côté du parquet qui sont généralement creuses, ces dernières peuvent également servir de goulotte de câbles. Sur le bureau aussi, selon les modèles, il est possible de mettre en place une goulotte de câbles conventionnelle afin de créer de l'ordre : il existe même des modèles spéciaux avec des lèvres en caoutchouc dans lesquelles les câbles peuvent être insérés ou enlevés aisément.

Paroi pour câbles

Les personnes créatives verront le problème des nids de câbles comme une opportunité d'embellir leurs quatre murs. Il est possible de réaliser directement une paroi pour câbles. Celui qui réussit à rassembler tous les câbles dans un côté de la pièce peut les cacher à l'aide d'une paroi vissée pour câbles. Le bois, MDF, aluminium ou plexiglas sont des matériaux qui conviennent particulièrement bien. La paroi est vissée à quelques centimètres du vrai mur et tous les câbles disparaissent. Laissez libre cours à votre créativité : d'une structure blanche discrète à un éclairage LED en arrière-plan comme source indirecte de lumière dans la pièce, cette paroi peut passer d'accessoire discret à élément de décoration qui attire tous les regards.

Coque pour câbles

Pour conclure, encore un conseil pour les personnes qui habitent dans des bâtiments où les prises sont en hauteur. Souvent, ces personnes sont obligées de recharger leur téléphone mobile, tablette ou lecteur MP3 avec le câble qui pend de la prise. Sur le long terme, cela abîme le matériel, et les zones de contacts entre le câble et la fiche se plient et se distendent. Comme solution, il existe des socles de chargement dans les magasins spécialisés qui utilisent le bloc d'alimentation comme crochet. Dès lors, l'appareil se trouve dans une espèce de hamac en plastique ou en bois accroché au crochet, une installation que l'on peut également construire soi-même avec une petite corbeille, du carton ou une coupole.

Mais sans jamais oublier les mesures de sécurité : les appareils qui chauffent de façon conséquente lors de leur chargement ne doivent pas être placés dans un récipient en carton ou une boîte en plastique fermée. Pour les câbles qui traversent librement la pièce, il est préférable d'opter pour des modèles de couleur, de nombreux fabricants proposent des multiprises colorées, par exemple en rouge de sécurité. En ce qui concerne les habitations ou les bureaux auxquels les animaux (tout particulièrement les rongeurs) ont accès, il est préférable de ne pas laisser trainer les câbles d'alimentation à leur portée.

Nos meilleures ventes