Entretien des matières qui composent les chaises de bureau: du citron pour le chrome, de l'huile pour le plastique

Voilà enfin la nouvelle chaise de bureau. Elle a été conçue par un designer italien et cela se voit au premier regard. Son revêtement en cuir brun foncé est remarquable et encore plus beau devant un bureau blanc, son pied en forme de croix en acier inoxydable poli est très raffiné. Pour le Home Office, le bureau ou la maison: celui qui investit dans l'ameublement d'un bureau professionnel ou luxueux ne doit pas seulement prêter attention au confort, mais également à une bonne impression visuelle. En d'autres termes, un ameublement de qualité doit également être entretenu correctement. Quelques conseils d'entretien: tout d'abord, les composants « durs » des meubles de bureau sont à privilégier.

Ce n'est qu'une question de temps avant que le pied en chrome du fauteuil de direction déjà mentionné ci-dessus devienne mat ou terne à certains endroits, à cause notamment des talons, des petites collisions avec l'armoire à dossiers ou encore l'utilisation quotidienne de l'aspirateur. Le plastique de l'assise peut perdre de sa couleur face aux rayons du soleil ou se fragiliser à force d'être utilisé. Et contrairement à l'opinion largement répandue, les pattes de chaise en acier inoxydable peuvent rouiller. Avec des connaissances de base, il est possible d'empêcher le vieillissement rapide des meubles de bureau avec des moyens faciles. Avec l'entretien adéquat, vous conserverez la brillance d'origine pendant des années.

Une petite nouveauté au niveau des « matériaux durs »

Les chaises de bureau se constituent en grande partie de matières synthétiques à base de polymères. Le polypropylène (PP) est souvent utilisé grâce à sa rigidité, sa robustesse et ses caractéristiques mécaniques. Les métaux tels que le chrome ou l'acier inoxydable sont utilisés à des endroits précis, lorsqu'il faut assurer une certaine stabilité, comme au niveau des pieds des chaises et des bureaux ainsi qu'au niveau de la croix des chaises de bureau. Les bois massifs tels que le hêtre, le chêne ou l'érable reviennent de plus en plus à la mode, ce marché utilise bien entendu une niche et concerne surtout des fabricants traditionnels. Les classiques tels que la chaise américaine« Jasper » et ses semblables ont le vent en poupe dans le Home Office des amateurs d'un style vintage soigné, parfois accompagnés de la table de salle à manger en noyer reçu en héritage à qui l'on donne une nouvelle vie en tant que bureau, mais avant cela, il est important de jeter un œil sur les règles de base qui régissent l'entretien du bois.

Les surfaces du bureau ou de l'armoire peuvent également se constituer de bois massif; les meubles combinés actuels sont pourtant souvent faits de stratifié, panneaux agglomérés ou de MDF (panneaux de fibres de bois à moyenne densité). L'apparence moderne et aérée d'une surface partiellement en verre est également très appréciée, généralement en verre de sécurité ou plexiglas, qui est parfois teinté ou poli. Les conteneurs sur roulettes, pieds de bureau ou étagères peuvent également être en aluminium, acier ou chrome.

L'entretien adéquat pour chaque matière

Ce qui est bénéfique pour une matière peut être le moyen idéal d'endommager une autre. C'est pourquoi il faut toujours jeter un œil aux instructions du fabricant en ce qui concerne le produit d'entretien adéquat. Il faut être particulièrement prudent avec les surfaces revêtues ou laquées : des produits d'entretien trop puissants pourraient altérer l'esthétique de la matière, voire l'endommager. La règle de base est la suivante : toujours commencer par tester avec un nettoyage doux, par exemple avec de l'eau chaude et un chiffon humide. Si après avoir réitéré le traitement à plusieurs reprises il s'avère que le résultat escompté n'est pas atteint, se tourner vers les détergents doux et seulement utiliser les substances chimiques plus puissantes en cas d'extrême nécessité.

Outre les nettoyants spécialisés que l'on trouve dans tous les magasins de bricolage et souvent aussi dans les drogueries, il existe quelques remèdes de grand-mère pour retrouver la brillance d'autrefois. Le choix du produit dépend fortement du matériau, c'est pourquoi nous passons ici en revue les matériaux qui sont le plus souvent présentes dans les bureaux.

Plastique

Le plastique, tout particulièrement le polypropylène, est très résistant. Il jouit d'une force brute et est presque incassable et inusable. Seule son apparence peut s'altérer dans certaines conditions : les rayons du soleil ou l'utilisation de produits de nettoyage puissants peuvent l'émousser ou lui faire perdre de sa couleur. Si l'assise d'une chaise de bureau présente, par exemple, des traces d'usure normale, il est conseillé d'utiliser un produit que l'on emploie également pour sublimer les tableaux de bord des voitures : l'huile à pulvériser. Au préalable, nettoyer la zone concernée. Pour cela, utiliser un chiffon humide dont on se sert également pour le ménage, ou simplement un morceau de papier absorbant avec un peu de lave-vitre. Pour finir, laisser sécher, prendre un chiffon sec, pulvériser un peu d'huile dessus et frotter soigneusement le plastique.

Chrome

Bien entendu, il n'est pas toujours nécessaire d'utiliser des nettoyants spécialement conçus pour le chrome afin de redonner de l'éclat aux zones usées. On peut également nettoyer les pieds du bureau, la croix de la chaise de bureau ou l'armature des armoires avec un chiffon non pelucheux et un spray adéquat que l'on trouve dans les magasins de bricolage. Les remèdes maison suivants sont tout aussi efficaces et plus écologiques: vaseline, citron ou cendre. Les produits largement utilisés dans la branche automobile peuvent paraitre étranges au premier abord, mais le chrome y est omniprésent.

Celui qui veut éviter que le chrome rouille dans un premier lieu peut induire les parties brillantes de ses meubles de bureau avec un peu de vaseline. Cette fine couche de protection permet d'éviter que le chrome ne s'oxyde. S'il est déjà trop tard, une tranche de citron peut accomplir de vrais miracles: il suffit de frotter la zone concernée avec la tranche de citron, de rincer abondamment à l'eau claire et de la sécher à l'aide d'un chiffon.

Celui qui possède un feu à bois chez lui peut également prendre une poignée de cendres froides dans un pot de yogourt lavé au préalable. Verser un peu d'eau par dessus et y tremper un chiffon. Frotter les zones concernées, rincer à nouveau et essuyer.

Acier inoxydable

Le bicarbonate de soude est un remède maison efficace pour nettoyer les composants en acier inoxydable. Ce remède de grand-mère utilisé depuis bien longtemps pour nettoyer les éviers de la cuisine peut évidemment aussi s'utiliser dans le bureau : verser un peu de poudre sur une éponge humide, frotter délicatement, laisser agir et rincer à l'eau chaude. Si nécessaire, répéter l'opération à plusieurs reprises en adaptant le temps de pose jusqu'à obtenir le résultat escompté. Toujours rincer à l'eau chaude et essuyer soigneusement à la fin.

La levure, l'alcool et le vinaigre constituent des alternatives courantes, et pour un nettoyage en surface, il faut opter pour un polissage abondant avec un chiffon en microfibres et un peu de détergent. Avec l'acier inoxydable brossé, une variante très séduisante des pièces en acier, il est important de ne jamais polir de travers, afin de conserver le plus longtemps possible cet effet séduisant. Bien que les remèdes de grand-mère aident considérablement, dans ce cas précis, l'industrie a un petit quelque chose à apporter. En effet, elle a développé des produits d'entretien pour l'acier inoxydable qui laissent un film de protection après le nettoyage, ce qui permet de réduire les nouvelles empreintes de doigt ou les taches de graisse.

Bois massif

Le bois massif représente un niveau de difficulté plus élevé. Celui qui dispose de meubles en bois dans son bureau doit tout d'abord bien s'informer avant d'utiliser un chiffon ou des nettoyants abrasifs. La règle de base est la suivante : La plupart des meubles sont imperméabilisés par le fabricant, afin que l'eau, la graisse ou les taches ne laissent pas de traces sur les produits naturels de qualité et ne pénètrent pas dans le bois. Il est indispensable de garder le même type d'imperméabilisation. Par exemple, si le bois a été huilé par le fabricant, il doit régulièrement être traité par la suite avec l'huile adéquate. La durée de vie d'un polissage dépend fortement du type de bois.

Si le meuble a été ciré, cela a peu de sens d'utiliser de l'huile à bois. Celui qui utilise une table ou une armoire en seconde main et ne sait pas très bien quel type de produits l'ancien propriétaire ou le fabricant a utilisé doit s'adresser à un menuisier qui est en mesure d'analyser la surface de son œil d'expert. En cas de doute, il peut être intéressant, surtout pour les meubles coûteux, de poncer toute la surface et de la traiter à nouveau, afin d'éviter les rayures, les taches et surtout les protéger de l'humidité. Car une chose est sûre, une fois que le bois a gonflé, il n'y a plus de marche arrière possible.

Au sol, sous forme de panneau de bureau ou de portes d'armoire: le bois massif doit être nourri afin de ne pas sécher. À cet égard, il est conseillé d'utiliser de la cire plutôt que de l'huile, tandis que l'huile est plus efficace pour protéger le bois de l'humidité. Les huiles dures combinent les forces de ces deux substances.

Une chose vaut pour tous les types de bois, qu'ils soient huilés, cirés ou vernis: avec un savon naturel et un chiffon doux, toutes les traces d'usures normales doivent partir.

Stratifié

Contrairement au bois massif, le stratifié est relativement facile à entretenir. Afin d'éviter les rayures avec des petites pierres ou des miettes, les surfaces stratifiées doivent être régulièrement aspirées. Si elles sont fortement encrassées, utiliser une serpillière humide que l'on trouve dans les magasins spécialisés. Ces chiffons contiennent de l'huile ou de la cire qui préservent le stratifié.

Verre et plexiglas

Les bureaux avec un plateau en verre sont aussi légers et aérés qu'ils sont difficiles à entretenir. Des empreintes de doigts et de mains, des traces de calcaire qui viennent des verres d'eau ou encore de la poussière et des peluches qui recouvrent plus rapidement, en apparence du moins, la surface que sur les autres bureaux. Puisque les saletés se remarquent tout de suite, on a l'impression que le verre se salit beaucoup plus vite que les panneaux en bois ou en MDF. Cela vaut particulièrement pour toutes les surfaces en verre qui sont souvent manipulées, comme les portes en verre ou les vitres.

Lorsqu'on parle de nettoyer le verre, il n'y a qu'un moyen de nettoyage qui est tabou: l'aspirateur. La buse en plastique dur, ainsi que la brosse en plastique de l'accessoire de nettoyage risqueraient de salir encore plus le verre – cela vaut également pour les chiffons en fibre synthétique. Les produits de nettoyage à base de solution alcaline sont également à éviter, car ils peuvent endommager le verre. Les employés de bureau peuvent prendre exemple sur leurs grands-mères qui nettoyaient les fenêtres sales avec un chiffon en coton doux, un peu d'alcool dans l'eau de nettoyage et frottaient avec un chamois. Cela fonctionne également avec les tables en verre ainsi que le célèbre demi-citron, idéal pour frotter le verre. Laisser agir un instant, puis rincer soigneusement à l'eau. Pour rafraichir la surface, il est conseillé d'utiliser un chiffon doux ou du papier journal.

Mais si, malgré tout, des rayures sur le verre apparaissent, les experts conseillent d'utiliser du dentifrice avec précaution. En déposer une petite quantité sur la partie rayée, polir énergiquement en formant de petits cercles et finalement rincer à l'eau claire. Les particules de nettoyage contenues dans le dentifrice, qui nettoient les dents en temps normal, agissent également sur les surfaces en verre et atténuent les rayures profondes, voire ponce la surface totalement.

Panneaux stratifiés, plaqués et en MDF

Les meubles combinés qui se composent de panneaux agglomérés ou de MDF traités préfèrent également un entretien quotidien avec un savon doux et de l'eau plutôt qu'un nettoyage plus agressif à grandes eaux et avec une solution savonneuse agressive. Ici aussi: bien essuyer afin de ne pas laisser de traces.

La deuxième partie se consacre aux matières textiles qui sont utilisées dans les bureaux.

Nos meilleures ventes