Santé du dos: tout est une question d'équilibre

Après le jour des amants, la Saint-Valentin, les journées mondiales d'autres sottises et le Mardi gras, en mars, il y a un jour qui concerne au moins autant de personnes. La journée de la santé du dos ! Même si c'est pour une tout autre raison. Selon des études récentes, les maux de dos représentent la nouvelle maladie la plus répandue en Allemagne. C'est pourquoi la journée de la santé du dos, le 15 mars 2017, a suscité beaucoup d'intérêt. Comme tous les ans, elle a été organisée par l'« Aktion Gesunder Rücken – action pour un dos en bonne santé » (AGR) et la « Fédération allemande des écoles du dos » (BdR). Cette année, l'accent est mis sur l'équilibre à plusieurs niveaux

Le leader: le dos

Le leader n'est autre qu'une vieille connaissance : le dos. La plupart des absences au travail sont à mettre sur le compte de problèmes musculo-squelettiques, dont la majeure partie incombe, selon le rapport de santé des télécommunications de 2016, à des problèmes de dos. Il y a de nombreux articles qui vont dans ce sens et lorsqu'on analyse plus profondément le sujet, on se rend vite compte que les maux de dos ont considérablement gagné en importance ces cinq dernières années. Puisque la documentation est vaste et approfondie, que de nombreuses études universitaires et rapports de caisse maladie ont porté sur ce sujet avec des approches et des méthodes différentes, une comparaison exhaustive n'est pas possible. On peut tout de même tirer une conclusion claire : les maux de dos représentent toujours la maladie la plus répandue en Allemagne, suivie de près par les troubles psychiques.

Il est aisé d'établir un rapport entre la première et la deuxième place – et presque aussi facile d'en déduire des indications concrètes. L'AGR, par exemple, a fait un premier pas dans cette direction avec la devise de leur journée d'action qui s'intitule cette année : « Atteindre l'équilibre – renforcer le dos ». Cette devise se réfère au fait que 90% des maux de dos ne sont pas liés à une maladie grave, mais plutôt à différents problèmes psychologiques ou physiques. Dans de nombreux cas, ces problèmes sont liés.

Question de point de vue: le modèle "santé du dos"

Selon la description de l'AGR, les maux de dos sont la conséquence d'un déséquilibre physique ou psychique, ou le résultat de plusieurs déséquilibres. Pour l'exprimer de façon imagée, on peut se représenter la santé du dos comme une grosse bascule, sur laquelle se trouvent à leur tour deux bascules. La petite bascule de gauche représente le corps, qui comprend l'équilibre entre charge et repos, tandis que de l'autre côté, le psychique fait la même chose. C'est seulement lorsque les deux petites bascules sont en équilibre que la grande bascule, sur laquelle elles sont posées, peut également être en équilibre, et donc que la bonne santé du dos est assurée.

Cela veut dire qu'un déséquilibre corporel, éventuellement causé par trop de temps passé assis sur sa chaise et par manque de mouvement après la journée de travail, peut occasionner des maux de dos au même titre qu'un déséquilibre psychique. Le déséquilibre causé par trop de temps passé assis et peu de stress peut donc être à l'origine d'un déséquilibre du système, tout comme trop de stress avec une sollicitation corporelle normale, avec une bonne posture assise et une compensation suffisante.

"Trop peu de mouvement ou de repos constituent un réel danger pour le dos, au même titre qu'une charge trop lourde", explique l'AGR au cours d'un communiqué de presse. « Les personnes concernées doivent modifier leur quotidien d'elles-mêmes. Souvent, cela permet à la personne de se rendre compte de l'origine des maux. » Un niveau suffisant d'activité physique est vraiment très important. C'est pourquoi il est vivement conseillé d'effectuer au moins 10 000 pas par jour lorsqu'on travaille assis. « Nombreux sont ceux qui n'arrivent même pas à la moitié », selon l'expérience des experts du dos. Un « déséquilibre musculaire » peut également être à l'origine des maux de dos. « Pour effectuer un mouvement, un muscle se rétracte et le muscle opposé s'étire. Si un muscle se rétracte constamment, par exemple par manque de mouvement ou à cause d'une mauvaise position, cela entraine des douleurs. » En restant assis des heures durant tous les jours, les muscles du dos s'atrophient, ainsi que les muscles du ventre et des jambes à cause de la position assise.

La quintessence:
les maux de dos ont souvent plusieurs origines. Les facteurs évidents tels que les déficits corporels sont accompagnés de facteurs plus subtils, mais tout aussi importants, tels que les troubles psychiques. Ce message apparait surtout à la lumière de l'opinion qui domine, selon laquelle la charge psychologique causée par le stress constant, le harcèlement ou les coups du sort, le cas échéant, dépend principalement du caractère. Il faut donc en conclure que le psychologique est au moins aussi important que le physique pour la santé du dos. La solution : D'une part, éviter au maximum le stress et, d'autre part, compenser le manque de mouvement quotidien à l'aide d'activités adaptées.

Moins de stress, plus de mouvement

Alors que la composante « stress » doit être abordée de façon personnelle (-> Lien: Série stress), la prévention corporelle est plus facile à mettre en place. En ce qui concerne le « mouvement », il est préférable de consacrer une petite période de sa journée à l'exercice physique plutôt que de faire trop de sport en une fois en essayant de compenser. « L'action pour un dos en bonne santé » ne s'arrête pas là. Sur leur page www.agr­coach.de, l'équipe propose, le jour de la santé du dos, la possibilité d'effectuer gratuitement et chez soi des exercices pour le dos conçus par un professionnel. Celui qui s'est enregistré gratuitement sur la page web en mars 2017 a non seulement reçu les vidéos d'entrainement complètes et un plan nutritionnel, mais également « l'entrainement du dos en 5 minutes » gratuitement, assure l'association. Les vidéos sont tirées du livre du même nom du coach santé Manuel Eckardt.

Une simple règle générale peut déjà vous apporter beaucoup, sans inscription ou d'internet nécessaire. La « règle des dix mille pas » déjà mentionnée par l'association « Action pour un dos en bonne santé » définit un objectif physique quotidien. Selon toute vraisemblance, cette règle a pour origine un bureau de publicitaires japonais qui devait commercialiser un podomètre dans les années soixante. Le chiffre 10 000 devait suggérer un objectif attirant, ce chiffre n'est donc pas le résultat d'une étude clinique ou de valeurs empiriques. Mais aucun médecin ne contredira le fait que bouger régulièrement a un effet positif sur le corps et dix mille pas par jours constituent un bel objectif. Un expert a évoqué les effets positifs d'une activité physique quotidienne en matière de prévention des maladies chroniques du système cardiovasculaire et de l'appareil locomoteur, mais pas besoin d'expert pour se rendre compte que faire de l'exercice tous les jours est bon pour la santé. Pas seulement pour le dos.